Oscars : Spike Lee a rendu un vibrant hommage à Kobe Bryant, oscarisé en 2018 pour un court-métrage

Comme à la cérémonie de la 73ème cérémonie des Baftas British Awards, Joaquin Phoenix a de nouveau profité de sa nouvelle distinction pour fustiger l’industrie du Cinéma peu regardante sur la qualité des acteurs, techniciens, réalisateurs ou production des minorités au cinéma.

Le Dolby Theatre su le Boulevard The Walk of Fame à Hollywood – Lieu de la cérémonie des Oscars

Ce dimanche 9 février 2020, l’acteur d’origine porto ricaine a été récompensé de l’Oscar du meilleur acteur pour sa performance dans le film Joker du réalisateur Todd Phillips. Il également ,entre autres, rendu un vibrant hommage à son frère disparu River Phoenix. Et la soirée s’est poursuivi avec les souvenirs d’acteurs décédés trop tôt comme Kobe Bryant et sa fille Gianna, morts dans une crash d’hélicoptère avec 7 autres partenaires sportifs.

Spike Lee en Kobe Bryant

Comme le veut la tradition, la remise des Oscars permet également d’honorer la mémoire de tous disparus qui ont participé aux activités cinématographiques durant l’année précédente ou en cours. Lors de la séquence d’hommages, In Memoriam, Spike Lee, prochain président du Jury au Festival de Cannes, a quant à lui, parlé du Basketteur Kobe Bryant, mort il y a une semaine dans un crash de son propre hélicoptère. Basketteur, il faisait aussi partie du monde du cinéma hollywoodien. En mars 2018, le quintuple champion NBA recevait l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation pour Dear Baskett. Un court film dans lequel il se mettait en scène en racontant son amour pour sa discipline.

Mais cette traditionnelle séquence d’hommages a laissé plus d’un sur leur fin, reprochant à l’Académie de n’avoir pas pensé à d’autres célèbres comédiens du cinéma américains. Ainsi, dans un Tweet Brad Pitt comme beaucoup d’internautes, se désolent que le nom de l’acteur Luke Perry, mort d’un AVC en mars 2019, n’est pas été mentionné ni celui de Cameron Boyce. Mort en juillet dernier à l’age de 20 ans, l’acteur s’était fait connaître sur la chaîne Disney.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
ImagesNew York Post/Yahoo/C’news Actus Dothy Hollywood Pics

Spike Lee sera le premier président noir du Jury du Festival de Cannes 2020

Une première pour le prestigieux Festival de Cannes et pour le cinéaste qui se dit fier d’être le premier Noir a avoir une telle responsabilité dans l’un des plus grands Festivals de cinéma au monde.

Invité au 71ème Festival de Cannes en 2018, il remportait la même année le Grand Prix du Festival pour « BlacKkKlansman » dédiant son film « à la République populaire de Brooklyn », son quartier à New-York. Un retour en France sous le signe du succès après son absence du Festival de Cannes pendant 27 ans.

Pour le 73ème Festival de Cannes qui aura lieu du 12 au 23 mai prochain, le réalisateur afro-américain, auteur de « Nola Darling n’en fait qu’à sa tête », sera le président du Jury du Festival du plus grand Cinéma au monde.

Après Ava Duvernay, Khadja Nin, Maïmouna N’Diaye ou Will Smith membres du Jury des précédentes éditions, c’est la première fois qu’un afro-américain occupe cette position de leader.

Spike Lee remplace à la même tâche le cinéaste mexicain Alejando Iñarritu.

« Quand on m’a appelé pour devenir président du Jury de Cannes en 2020, je n’en suis pas revenu, j’étais à la fois heureux, surpris et fier » a déclaré Spike Lee sur le site du Festival de Cannes. Il s’est dit « honoré d’être la première personne de la diaspora africaine » aux Etats-Unis à assurer cette fonction.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy