Attaque au couteau : Le profil du tueur de policiers se dessine, ses motivations sont encore floues

La France encore sous le choc après la violente attaque au couteau qui a eu lieu à la Préfecture de Police de Paris, ce jeudi 3 octobre 2019. Si les motivations de l’assaillant d’origine martiniquaise ne sont pas connues, le profil du tueur des 4 policiers se dessine.

Mickael H. était un agent administratif qui travaillait au service informatique depuis plus de 20 ans, précise le site en ligne 20 minutes. Lors d’une conférence de presse le ministre de l’intérieur décrivait un employé qui « n’avait jamais présenté de difficultés comportementales ». En fin d’après-midi, des sources sûres confirmaient que ¨l’employé modèle s’était converti à L’Islam, il y a 15 mois« . Selon une source policière, « le martiniquais de 45 ans, originaire de la commune de Sainte-Marie à la Martinique « pratiquait sa religion de façon modérée ».

L’enquête a été confiée à la Brigade criminelle de la police judiciaire. Les enquêteurs privilégient un conflit personnel mais n’écartent pas la piste terroriste.

Aux environs de 13 heures, dans le 4ème arrondissement, l’agent employé au service technique de la direction du renseignement de la préfecture de Paris depuis 2003, a violemment agressé plusieurs policiers avant d’être neutralisé dans la cour centrale de la Préfecture, Boulevard du Palais. Au total, trois hommes et une femmes sont morts lors de l’attaque au couteau et un homme gravement blessé, a été opéré cet après-midi à l’Hôpital militaire de Clamart dans les Hauts-de-Seine.

Cette violente agression a mobilisé des dizaines de camions de pompiers, la zone a été bouclée par les forces de l’ordre une grande partie de l’après-midi.

Une perquisition à Gonesse dans le Val-D’Oise, était en cours au domicile de l’épouse de l’assaillant, dans un immeuble de cinq étages.  La compagne du tueur pense qu’il « aurait eu une crise de démence commencée la veille au soir », une hypothèse, estiment les enquêteurs. Les riverains sont également entendus par la brigade criminelle. Le frère de l’assaillant, également, mais en tant que témoin.

Le parquet national antiterroriste suit le dossier avec attention, affirment les médias nationaux. Il n’y a aucun élément qui prouvent la radicalisation de l’homme abattu, insistent les sources policières. Les inspecteurs continuent à creuser la personnalité du tueur.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy  – Images Capture d’écran.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s